LA PAIX c'est par où ?

Géoglyphes sur les communes de Bedous, Accous, Lees-Athas et Osse-en-Aspe

CF72FB8A-5A96-4CF6-9D4A-A8DCD360D1B3.jpg

Tisser des liens, renouer ce qui a été dénoué, agir là où on est, faire ensemble, ... ?

C'EST QUOI UN GEOGLYPHE ?

Un géoglyphe est un grand dessin, un grand motif à même le sol. Etymologiquement géoglyphe signifie gravure ou ciselure de la terre.

Les géoglyphes peuvent être réalisés en positif par entassement de pierres, de gravier ou de terre ; ils peuvent être réalisés en négatif par enlèvement des pierres, de la végétation ou de la terre.

En Vallée d’Aspe, les géoglyphes sont des dessins réalisé par fauchage de la fougère ou de l’herbe. L’intervention se fait la plus discrète possible, on n’amène rien et on n’enlève rien.

 

L’herbe est coupée, laissée sur place, retardant la repousse. Le géoglyphe se contraste avec le passage des saisons. L’herbe ou la fougère est verte à l’intérieur, jaunie et roussie à l’extérieur.

L’image s’efface avec le passage du temps, au printemps suivant elle laisse place au changement, avec une nouvelle repousse.

Le dessin accompagne, aide, par son « champs d’énergies positives », celles de toutes et tous qui participent de près ou de loin à sa réalisation.

Le dessin agit comme «un pense-bête», invite à se réinterroger sur un sujet qui tient à cœur (car si on fait toujours les même choses, on n'obtiendra toujours que... les même résultats !).

Cela peut être vu comme une pulsation de bonnes ondes, qui aide à se diriger vers une prise de conscience de ce qui peut ou doit être amélioré ou changé.

 

C’est une réalisation collective, qui nécessite la participation de volontaires généreux. Pour baliser le dessin, le faucher, ramasser piquets et ruban, cuisiner pour les troupes affamées et assoiffées !

Mais aussi relier les équipes, faire des images,... Environ 70 personnes réparties sur les 5 sites. Sans elles, pas de colombes !

Soudious.jpg

LA PAIX SE CONSTRUIT-ELLE ?

Les géoglyphes nous invitent individuellement à nous réinterroger 

C’est quoi la paix ?, c’est par où la Paix ?, y’a t’il un chemin ? 

 

Ces questions accompagnent les humains depuis toujours. 

Si certaines périodes de l’histoire ont vu des réponses apparaître, des outils pour élever les consciences, aider à se relier à soi et aux autres, comprendre le fonctionnement de nos êtres, les conflits, les violences n’ont pas pour autant disparu.

Il s’agit autour de cette réalisation, avec cette colombe qui survole le vallon aspois, de se réapproprier la vie en développant l’envie de comprendre, retrouver la curiosité... pour partager le monde 

et rendre présent le dialogue avec l’autre.

 

En le considérant comme plein sujet libre et non comme objet,

en tissant des liens, renouer ce qui a été dénoué par des manquements que nous pouvons éluder, ... 

 

Par où commencer à agir pour construire la Paix, et savoir préserver cet équilibre sensible ?

Ici et maintenant est le meilleurs moments pour commencer à construire la Paix, avec soi et vers l’autre... 

Lees.jpg